.
top of page
imageonline-co-hueshifted (33).png

WEEDYLAND TIMES

Santé :QU'EST-CE QUE LE CBG ?

Sophie le 11/07/22






Un cannabinoïde encore peu connu, mais qui pourrait cacher d'importants avantages thérapeutiques. C'est le cas du CBG, le cannabigérol, le premier composant à se développer dans le cannabis et responsable de la création du CBD et du THC, les principes actifs les plus étudiés et les plus connus.


Qu'est-ce que le CBG


Le CBG fait partie des phytocannabinoïdes : ceux-ci, contrairement aux endocannabinoïdes, ne sont pas produits par le corps, mais par la plante de cannabis.

Le cannabigérol est présent dans les trichomes (petites excroissances de la plante) sous forme d'acide (CBGA) et est le premier à se développer dans la plante de cannabis : pour cette raison, il est considéré comme le précurseur des acides les plus courants, qui composent CBD et THC. Après la récolte, les plantes contenant les phytocannabinoïdes sont séchées et traitées et grâce à la chaleur utilisée dans ces étapes, les composants perdent leurs caractéristiques acides, avec la suppression d'un groupe carboxyle. Grâce à ce processus, appelé décarboxylation, les acides sont transformés en leurs équivalents non acides, tels que le THC, le CBD et le CBG.

Pendant la floraison, le cannabinoïde le plus abondant est le CBG. Mais lorsque la substance est séchée, sa concentration est généralement inférieure à 1 %. Pour cela, le composé n'a pas fait l'objet d'une attention particulière de la part des universitaires ces dernières années.

Le CBG ne figure pas dans la Convention des Nations Unies sur les substances psychotropes, c'est pourquoi ce phytocannabinoïde et ses dérivés sont légaux dans la plupart des pays. En fait, le cannabigérol n'a pas de propriétés psychotropes.


Le potentiel du CBG


Le CBG, qui interagit avec le système endocannabinoïde comme les autres cannabinoïdes, a également un potentiel dans le domaine thérapeutique. Des études datant de plusieurs décennies avaient montré la capacité inhibitrice de l'absorption de l'acide aminobutyrique (GABA), avec des activités relaxantes conséquentes : pour cette raison, le CBG pourrait être utile dans le traitement de l'anxiété et de la tension musculaire. D'autres recherches datant de la seconde moitié du 20e siècle ont mis en évidence les effets antalgiques et antifongiques du cannabigérol.

Plus récemment, le CBG s'est avéré potentiellement efficace contre le cancer du sein, de la peau et de la prostate. De plus, le phytocannabinoïde pourrait représenter une aide contre le psoriasis, puisqu'il inhibe la prolifération des kératinocytes. D'autres utilisations potentielles du CBG ont été identifiées dans le traitement du glaucome, car il réduit la pression intraoculaire, et dans le traitement des maladies inflammatoires de l'intestin et des dysfonctionnements de la vessie. Enfin, le phytocannabinoïde pourrait être une solution prometteuse comme antidépresseur ou comme médicament anti-nauséeux.

Comments


bottom of page