.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Espagne :La Catalogne, nouvelle capitale européenne du cannabis ?

La Catalogne est-elle devenue un eldorado pour les trafiquants de drogue ? The Guardian, citant la police espagnole, fait état de marges élevées sur la marijuana produite localement et d'un faible risque de condamnation à de longues peines de prison pour les dealers. Un rapport interne des Mossos d'Esquadra, la police catalane, affirme que « la Catalogne est l'épicentre du marché illégal de marijuana en Europe » et est devenue un acteur privilégié dans l'exportation de cannabis vers les autres pays européens. La marijuana vendue y est peu chère.


La police locale est très inquiète. « Quand nous regardons ce qui est arrivé à d'autres pays qui sont les principaux producteurs de drogue, comme le haschich au Maroc ou la cocaïne en Colombie, il y a lieu de s'inquiéter », alerte Ramon Chacon, chef adjoint de la brigade criminelle à l'Observer. La plupart des trafiquants ont pignon sur rue. Ils ont installé leur trafic dans les coffee-shops installés notamment à Barcelone. Ces établissements, considérés comme des associations privées, proposent, à la base, aux consommateurs un endroit tranquille dans lequel acheter et fumer de la marijuana en toute tranquillité, sur place. Mais, peu à peu, les dealers ont commencé à fréquenter ces lieux.


L'un des rares commerces à prospérer en pleine crise sanitaire

Eric Asensio, secrétaire de la Fédération catalane des associations de cannabis, milite pour que les trafiquants désertent ces lieux. « Ces dernières années, nous avons vu des gens motivés par le profit, plutôt que par l'esprit de ce mouvement, ils profitent de l'ambiguïté des réglementations », a-t-il déclaré. Environ 70 % de toutes les associations de ce type en Espagne se trouvent en Catalogne, où la consommation de cannabis est plus élevée que dans le reste du pays, selon une enquête du National Drug Plan. La Catalogne accueille également Spannabis, le salon international du cannabis. Avec l'effondrement du tourisme, le commerce du cannabis est l'un des rares à prospérer en Catalogne. Néanmoins, le blanchiment d'argent et la corruption qu'il entraîne « constituent une menace pour l'économie réelle et la qualité de la démocratie en Catalogne », selon Eduard Sallent, le chef des Mossos.





Au cours de l'année écoulée, la police a démantelé 34 organisations criminelles liées au cannabis et détruit 319 plantations. Les plantations fleurissent dans les zones rurales, mais également dans les appartements vacants. Les trafiquants sont désormais très bien équipés. La police a découvert des plantations intérieures avec irrigation automatisée, des thermostats télécommandés, et même des plantes inodores pour éviter d'être détectées. Dans la province de Lleida, un groupe de producteurs a utilisé un drone pour repérer des plantations rivales, qu'ils ont ensuite détruites.