.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

France :Du linge de maison a base de chanvre

Couleur Chanvre, c’est avant tout la passion des fibres textiles naturelles, leur élégance et leurs qualités irremplaçables. C’est aussi l’obsession de préserver leur beauté et leurs bienfaits en supprimant du circuit de production tous les produits toxiques omniprésents dans l’industrie textile, qui nous empoisonnent et qui polluent notre planète. C’est enfin le souhait de faire revivre et de transmettre ce savoir-faire textile irremplaçable qui a été admiré pendant des siècles mais qui a été sacrifié durant les 30 dernières années sur l’autel de la mondialisation.

Thierry Bonhomme, Président de Couleur Chanvre Né en Lorraine, terre industrielle, il a grandi au milieu des fleurons de l’industrie manufacturière française, qui rayonnaient dans le monde entier, en transformant le bois, le textile, le métal, le cristal ou les produits agricoles. Son début de carrière au sein de la Compagnie Française du Cristal-Daum l’a marqué à jamais en lui donnant le goût du beau et du bien fait : « je garde le souvenir ému des maîtres verriers soufflant les verres et les carafes à la chaleur du four et j’ai une profonde admiration pour les écoles d’excellence telles que celle-ci. La Lorraine était le lieu du mariage réussi entre l’art, la science et l’industrie, qui s’est notamment distingué avec l’Art Nouveau et l’Art Déco, mais aussi après guerre ». Les années ont passé et Thierry a poursuivi une carrière éclectique en assistant, impuissant et triste, à la désindustrialisation française pendant plus de 30 ans. Il attendait l’opportunité de pouvoir restaurer ces savoir-faire uniques. Couleur Chanvre a été cette opportunité. « Le textile est un métier de grandes compétences exigeant une main d’œuvre très qualifiée, c’est aussi un métier de passion. » Dès lors, Thierry a fixé la ligne de conduite suivante : - Travailler les fibres les plus nobles et privilégier les fibres locales chaque fois que c’est possible. - Etablir un procédé de fabrication parfaitement sain pour les clients et respectueux de la planète. - Réaliser un vrai Made in France. - Instaurer une relation privilégiée avec les clients. « Contribuer modestement à rendre le monde plus doux, c’est bien l’objectif de la feuille de route qui ne me quitte jamais, et que j’ai expliqué lors de mes vœux 2019. » Aujourd’hui, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, mais cette ligne de conduite et cette détermination n’ont pas varié d’un pouce. Couleur Chanvre Ce que nous avons déjà réalisé Couleur Chanvre1 -Faire renaître le chanvre textile Dès 2007, Couleur Chanvre s’est investi pour faire renaître la fibre chanvre textile. Connue depuis 9000 ans et près de 3000 ans pour son utilisation textile, le chanvre a quasiment disparu dans les années 30-40, notamment face à la coalition des textiles synthétiques et du coton. Pourtant cette plante merveilleuse pousse partout, sans avoir besoin d’aucun engrais ou pesticide, et les fibres obtenues ont des propriétés exceptionnelles. Mais voilà, les savoir-faire, les outils et la simple connaissance de cette plante ont disparu depuis bien longtemps. Si le chanvre fait aujourd’hui beaucoup parler de lui, c’est principalement pour ses applications en matière alimentaire, pour le bâtiment ou la pharmacie. Mais la partie textile est très difficile à mettre en œuvre. Nous avons rencontré des passionnés du chanvre, convaincu des agriculteurs et des coopératives d’entamer des recherches sur le chanvre textile et de commencer des tests et des cultures expérimentales afin de faire renaître une vraie filière chanvre textile française. L’association « Lin et Chanvre Bio », dont nous sommes membre, a été créée en 2013 pour accélérer ces progrès et aujourd’hui, ceux-ci sont bien réels. Mais il faut comprendre que faire renaitre une filière telle que celle-ci est un processus très long et complexe qui doit se faire à de multiples niveaux : il s’agit d’identifier les variétés de chanvre les mieux adaptées au textile, d’optimiser les techniques agricoles de culture, de récolte, de rouissage et de défibrage. Les étapes industrielles textiles elles-mêmes doivent s’adapter aux caractéristiques de la fibre, que ce soit la filature, le tissage, la confection ou l’ennoblissement. Aujourd’hui, les chinois sont très en avance sur nous et produisent en nombre des fibres brutes de bonne qualité. Mais il nous semble essentiel que la France et l’Europe développent cette production afin d’assurer notre indépendance et de s’inscrire résolument dans le développement d’une économie locale et durable. C’est ce à quoi nous travaillons tous les jours. 2 - Préserver une filière de transformation du lin Pour ce qui concerne le lin, fibre naturelle merveilleuse et plante écologique elle aussi, notre volonté est résolument la même. Savez-vous que la France est le 1er producteur mondial de fibres de lin mais que 95% de ces fibres partent à l’état brut en Chine en vue d’être transformées en linge de maison ou en vêtements qui sont ensuite commercialisés dans le monde entier avec l’indication « lin français » ? La filière textile de transformation du lin a quasiment disparu de notre paysage, il n’y a plus de filature, les tisseurs et confectionneurs ont fermé les uns après les autres. Dans ce contexte, nous sommes en quelque sorte un petit village d’Astérix qui résiste puisque notre tissage, confection, teinture et ennoblissement, tout est fait en France. Couleur Chanvre Couleur Chanvre3 - Inventer un process excluant tous les produits toxiques, irritants, allergisants et les perturbateurs endocriniens. Il y a longtemps déjà, nous avons soulevé une absurdité qui perdure encore aujourd’hui. Le consommateur, à juste titre, est demandeur de fibres propres, « bio » si tant est que cette appellation recouvre une réalité en matière textile. Mais l’industrie textile est un des secteurs qui utilise le plus de produits toxiques dangereux pour la santé et néfastes pour la planète, que ce soit pour les composants chimiques des tissus que pour les teintures ou les apprêts. Les fibres dites bio sont gavées de produits toxiques au cours de leur transformation, de leur teinture ou de leur finition. C’est un peu comme si une belle tomate bio était assaisonnée avec une sauce à base de pétrole… Face à cette aberration, nous nous sommes fixés comme objectif de développer un process de teinture et d’ennoblissement excluant tous ces produits dangereux. Nous avons beaucoup investi et il nous a fallu plusieurs années pour réussir ce défi mais nous y sommes parvenus. Notre procédé est unique et nous sommes fiers de produire des tissus parfaitement sains.