.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

France :Essonne , l’usine qui transforme le chanvre local cherche un repreneur

Installé à Prunay-sur-Essonne, Gatichanvre, qui fabrique différents matériaux à partir de cette plante cultivée par une centaine d’agriculteurs, rencontre des difficultés financières. Le département, la région ou encore l’Etat se mobilisent pour soutenir cette filière jugée prometteuse.


Créée en 2010, l’entreprise Gatichanvre transforme le chanvre cultivé sur environ 650 hectares par une centaine d’agriculteurs d’Essonne, de Seine-et-Marne et du Loiret. Entre 3 000 et 4 000 tonnes de fibre et de chènevotte sont produits par an.





« Le chanvre est une culture d'avenir. » Hervé Hardy y croit dur comme fer. Cet agriculteur de Prunay-sur-Essonne, au cœur du parc naturel régional du Gâtinais, est depuis le mois d'avril à la tête de Gatichanvre. Cette société, située dans ce même village du Sud de l'Essonne, transforme le chanvre en fibre ou en chènevotte (partie intérieure de la tige). Depuis quelques mois, l'avenir s'est légèrement obscurci pour cette entreprise, qui fonctionne à la manière d'une coopérative, en achetant la production d'une centaine d'agriculteurs, dont la moitié est actionnaire. Des dettes se sont accumulées.


En juillet dernier, le tribunal de commerce a décidé de placer Gatichanvre sous la responsabilité d'un mandataire judiciaire, avant d'accepter, il y a quelques semaines, de mettre l'entreprise en situation de conciliation. « Ils ont un délai de 4 mois pour renégocier leur dette et réussir à trouver un repreneur industriel », décrypte Alexandra Dublanche, vice-présidente (Libres !) du conseil régional d'Île-de-France chargée du développement économique, de l'agriculture et de la ruralité. « Nous sommes des agriculteurs et non des industriels, reconnaît Hervé Hardy. C'est un métier différent. Il nous faudrait un repreneur ou d'autres partenaires. »