.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

France :La France n'a plus rien a fumer

Oui, hier, j’ai entendu Bruno Le Maire, le ministre du cochon fendu qui contient les 3 derniers euros du bordel, il a été apocalyptique. Il a dit « la France va probablement connaître sa pire récession depuis 45 », probablement, ça veut dire que c’est fort possible mais pas sûr à 100%, donc si derrière tout va bien, il pourra dire « non, j’ai utilisé l’adverbe probablement », c’est comme un joker.

A partir d’un certain âge, on se retrouve aussi à dire « bébé, je vais probablement te faire l’amour ce soir », et en fait une fois au lit on est cassé, on a le pubis qui commence à émettre des SOS en morse, donc on hisse son slip blanc, ça vaut un drapeau, et on déclare à l’autre « j’avais dit probablement ». Bref, Bruno Le Maire hier avait l’air grave, ce qui fait qu’il tirait la même tête que quand il s’éclate, car le bonhomme est moins fun qu’un bouton dans le dos quand on n’a pas d’ongle assez long pour le percer. Il a quand même ajouté que la France allait devenir autonome en matière de production de masques, youpi, la moitié du pays va fabriquer des masques pour l’autre moitié qui va en porter, pour retrouver un tel champ des possibles économique, il faut revenir au Moyen-âge en Moldavie.

Donc on se dirige vers la récession, quand elles vont rouvrir, les brasseries vont devoir baisser leur prix, les gens auront moins d’argent, à Paris le café en terrasse va passer de 9 euros 10 à 8,80. Et il y a un secteur qui souffre déjà, celui de la drogue. Nagui, la drogue, vous connaissez, vous êtes en télé depuis 35 ans, vous avez dû en voir plus que Pablo Escobar. Sans la drogue, les gens de TF1 n’auraient pas lancé en 2013 Splash le grand plongeon, émission consistant à pousser Keen V et Danièle Evenou du haut d’un plongeoir en espérant qu’en faisant un plat, ils s’ouvrent le bide. Bon, et bien le souci actuellement, c’est qu’à cause du confinement, ce moment béni où enfin on rentabilise à fond son mois de loyer, le trafic de drogue est en berne, ce qui ne signifie pas qu’on a mis des barrettes de shit dans l’animateur portant ce nom, ou alors à RTL ils s’éclatent plus que nous et on ne le sait pas, mais que les dealers n’ont plus rien à vendre. Sud Ouest, le journal que seuls les nuls en géo cherchent à Colmar, nous dit que la Gironde est sous tension, il n’y a plus de cannabis, le Maroc a fermé ses frontières, or c’est ce pays qui nous en refile, en échange on leur refourgue 4 politiques décatis qui l’été se baignent à poil dans leur riad. Donc les prix explosent, aujourd’hui seuls Arnaud Lagardère et François Pinault arrivent à s’en payer, ils fument des joints en écoutant Peter Tosh. Et en plus, les rares dealers qui vendent ont du mal à le faire, parce que dans la rue, il n’y a plus un chat, ou un rat si on habite Paris, alors les deux seules personnes à faire une transaction ont intérêt à trouver un endroit très discret, où il n’y a rien, comme le hall de Public Sénat ou le cerveau d’Afida Turner. A Toulouse, c’est pareil, le journal la Dépêche a interviewé des dealers, l’un deux dit, je cite « il n’y a quasiment plus de shit », les types à la place fument du Benco, leurs poils récupérés dans la douche qu’ils font sécher et roulent dans de vieilles attestations de sortie, c’est terrible, surtout qu’à Toulouse, ça fume, la ville rose, elle n’est pas rose, les gens la voient rose. J’y suis allé une fois sans rien prendre, c’était gris. A Toulouse, ça fume presque autant qu’à Pau, Rennes, Lyon, Grenoble, Lille, Nantes. Sinon la bonne nouvelle, c’est que grâce à cette pénurie, vous qui vous droguez, vous pouvez décrocher et devenir sain, propre sur vous, net, vous pouvez devenir Bruno Le Maire. Enfin, probablement.