Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

France :Rennes , Les amendes pour les fumeurs de cannabis vont bientôt tomber

Se faire griller à fumer un joint en public dans les rues de Rennes​ va bientôt coûter cher. Théoriquement, c’est déjà le cas puisque l’usage illicite de stupéfiants est puni d’un an d’emprisonnement et de 3.750 euros d’amende. Mais dans les faits, de telles sanctions sont rarement prononcées et varient beaucoup d’un département à l’autre. Début juin, les fumeurs de cannabis n’auront pas d’autre choix que de passer à la caisse dans la capitale bretonne qui sera la première ville, avec Créteil et Reims, à expérimenter le dispositif d’amende forfaitaire.



La mesure sera testée « à partir du 16 juin normalement » et pour une durée de deux mois, a indiqué vendredi Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes. L’amende sera de 200 euros et son montant pourra être minoré (150 euros) ou majoré (450 euros) en fonction du délai de paiement. L’inscription au casier judiciaire est également prévue dans ce nouveau dispositif répressif qui sera coordonné par le centre national de traitement automatisé des infractions routières, justement basé à Rennes, qui sera chargé d’envoyer et d’encaisser les amendes.


S’attaquer à la demande en « responsabilisant l’usager »

Avec ce dispositif, Philippe Astruc entend « s’attaquer à la demande alors que la lutte antidrogue s’est jusqu’à présent essentiellement consacrée à l’offre ». Cette amende forfaitaire doit permettre selon lui de « responsabiliser l’usager ».


« Ce sont les clients qui font prospérer ces commerces à caractère mafieux et cela a un impact sur la qualité de vie dans certains quartiers », assure-t-il, citant en exemple les quartiers de Villejean ou du Blosne qui ont été le théâtre de plusieurs règlements de compte entre trafiquants ces dernières semaines. « Moins il y aura de demande et plus on pourra agir efficacement contre l’offre », indique le procureur, qui espère que la mesure aura « un effet dissuasif » sur les usagers.