.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Italie :Amendements retirés sur le cannabis light: le sénateur Mantero s'excuse

"Je m'excuse."

C'est ainsi qu'a commencé le poste de sénateur Matteo Mantero, pour justifier le énième échec du M5S en ce qui concerne la réglementation du chanvre industriel et de ses dérivés (dont la fleur).


Dans la lettre, il explique que, même s'il suivait les travaux de la commission du budget (dont il n'est cependant pas membre), il a raté le vote sur les deux amendements qui auraient réglementé la production et la vente de cannabis léger.


Ainsi, les deux amendements ont été retirés faute d'opinion favorable de la majorité , sans même être débattus lors de la session de samedi dernier; à laquelle le sénateur était absent.

Par conséquent, la confusion persiste sur ce produit souvent traité comme un "médicament", bien qu'il n'ait aucun effet dopant et soit totalement légal, mais pas spécifiquement réglementé.



Nous pourrions accepter les excuses de Mantero, qui dans son article souligne que "tandis que le reste du monde navigue sur la voie de la légalisation de la" marijuana ", nous avons peur d'affronter la question du chanvre industriel"; mais qu'en ont pensé les autres sénateurs du M5S , qui font partie de la commission du budget? Aucun de vos collègues n'était-il au courant de l'amendement soumis?


Des questions auxquelles nous ne trouverons jamais de réponse, comme lorsqu'il restait 16 voix pour l'approbation d'une loi qui autoriserait l'autoproduction à des fins thérapeutiques . Puis il y avait 18 absents du vote, appartenant au M5S.


Le sénateur Mantero, au-delà des excuses, tente de réconforter ceux qui lui avaient fait confiance et, dans son poste, il communique d'attendre "la première convocation utile pour demander leur réadmission, étant donné que le retrait n'a pas été convenu avec les premiers signataires" ; soulignant toutefois que "cela n'arrivera guère".


Honnêtement, nous n'avons aucun doute que cela ne se produira pas ; et cela nous décourage beaucoup car cela amplifie la montagne d'incertitude de ceux qui produisent et vendent du cannabis léger . Cela conduira, sans l'ombre d'un doute, à l' échec économique de milliers de petites et moyennes entreprises qui avaient facturé des millions d'euros l'année précédente.

Nous pensons également au système judiciaire qui, en l'absence d'une loi claire, sera encore obstrué par des plaintes inutiles que la FF.OO. ils continueront de se livrer aux dépens d'honnêtes hommes d'affaires; et tout cela parce que personne n'a réussi à changer une mauvaise loi , datée de 1990.