.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Italie :Chanvre, "Avec le nouveau décret, feu vert à la consommation humaine"

Selon Canapar, le décret du Mipaaf ainsi que la proposition de loi de la région de Sicile offrent une ouverture pour lancer une chaîne de culture et de transformation de l'inflorescence de chanvre entièrement gérée par la phase agricole.

«L'arrêté ministériel du 27 juillet 2020, publié au Journal officiel le 19 août ouvre la voie à l'utilisation dans le domaine officinal des produits de chanvre sativa destinés à la consommation humaine».



Selon Giacomo Bulleri , consultant juridique de Federcanapa, avec l'arrêté ministériel de juillet dernier, le ministère des Politiques agricoles a évoqué l' inflorescence Cannabis sativa , destinée à des usages extractifs, parmi les plantes officinales pour ses propriétés reconnues, estimant donc qu'elle ne constitue pas une substance incroyable.


L'art. 1, ch. 2, du décret législatif no. 75/2018 établit que "les plantes médicinales comprennent également certaines espèces végétales qui, compte tenu de leurs propriétés et caractéristiques fonctionnelles, peuvent être utilisées, même après transformation, dans les catégories de produits pour lesquelles cela est autorisé par la législation sectorielle, après avoir vérifié le respect des exigences de conformité requises ".


La culture et la transformation du chanvre industriel à partir de variétés certifiées avec une teneur en Thc inférieure à 0,2% étaient déjà autorisées pour l'obtention des produits énumérés à l'art. 2 de la loi no. 242/2016 (alimentaire, cosmétique, produits semi-finis, matériaux pour la construction écologique, bioplastiques, horticulture). La mention des inflorescences de Cannabis sativa parmi les plantes officinales a donc pour effet de les faire entrer dans la discipline de la loi-cadre n. 242/2016, qui, dans celui visé dans le décret législatif no. 75/2018 (art.2, ch.4) qui constitue la loi consolidée sur les plantes médicinales.


Ce que dit la loi consolidée sur les médicaments

"Le résultat de la culture ou de la récolte des différentes espèces de plantes médicinales peut être utilisé directement ou être soumis à des opérations de première transformation essentielles aux besoins de production, consistant en lavage, défoliation, tri, assortiment, décorticage, séchage. , coupe et sélection, pulvérisation d'herbes séchées et obtention d'huiles essentielles de plantes fraîches directement à la ferme, dans le cas où cette dernière activité doit être réalisée avec des plantes fraîchement récoltées et des parties de plantes ".


«Toute activité visant à stabiliser et à conserver le produit destiné aux phases ultérieures de la chaîne d'approvisionnement est également incluse dans la première phase de transformation, qui est essentielle aux besoins de production».


Il est possible de construire une chaîne d'approvisionnement

Étant donné que conformément à l'art. 2135 du code civil, la culture, la récolte et la première transformation de plantes médicinales sont considérées comme des activités agricoles, non seulement la culture, mais aussi la première transformation des inflorescences destinées à l'extraction, en tant qu'activité agricole, sera autorisée.


Cette inscription permettra d'obtenir des extraits et des teintures à partir d'inflorescences industrielles de chanvre produites et commercialisées selon la réglementation des plantes médicinales et herbacées, dessinant ainsi une chaîne de production agro-industrielle.


Ainsi, il sera possible de produire des huiles essentielles, terpènes, etc., extraits des inflorescences de Canapa sativa L., préfigurant une éventuelle ouverture à la consommation humaine de dérivés médicinaux du chanvre qui, en Italie, jusqu'à présent, se limitaient aux graines et dérivés. pour la nourriture ou les compléments alimentaires.