Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Italie :Culture de cannabis domestique, en Italie, il y a un boom de nouveaux producteurs

Nous vivons une période historique particulière où la dernière régurgitation de la prohibition se heurte à des politiques qui libèrent le cannabis de l'illégalité, avec de plus en plus de patients découvrant les avantages de la plante et de ses dérivés pour leur pathologie, et dans laquelle le Coronavirus a a provoqué un changement inattendu.



La conséquence, en Italie, est qu'au cours des derniers mois, nous avons assisté à une augmentation exponentielle du nombre de personnes qui ont choisi de cultiver du cannabis à domicile, pour éviter de contribuer aux profits de la criminalité en l' achetant dans la rue, afin de pouvoir l'utiliser pour leur maladie depuis même aujourd'hui, il est complexe et coûteux de le faire prescrire, afin de pouvoir contrôler directement les fleurs qu'ils consommeraient plus tard, en désobéissant à la loi italienne qui ne prévoit pas la consommation, mais la culture, en tant que crime, dans un court circuit à partir duquel seule une nouvelle loi écrite de manière responsable par nos politiciens pourraient nous faire sortir.


Les statistiques, certainement pas précises, disent qu'en Italie, avant la pandémie, il y avait au moins 100 000 producteurs . 100 mille personnes qui, pour différentes raisons, ont choisi de désobéir et de semer leur cannabis. Mais, ces derniers mois, le nombre a certainement augmenté.


Plusieurs entreprises du secteur confirment avoir été "prises d'assaut" par les clients pour tous les produits dont ils ont besoin pour la culture, des semences aux bacs de culture, filtres, extracteurs et ventilateurs, pour accéder aux substrats et aux engrais. De nombreux distributeurs sont sur le point de mettre fin à leurs stocks de semences et autres stocks de produits. Sur les réseaux sociaux , les photos de plantes et de cultures cultivées à la maison ou dans votre jardin ne cessent d'augmenter, dans un crescendo qui n'a jamais été vu.

Le groupe Telegram nouveau-né ouvert par Enjoint (notre partenaire) et dédié aux producteurs, a réuni 3 000 membres en 24 heures (il y en a maintenant plus de 7 500 après quelques semaines).


Les raisons de cette "explosion" sont principalement 3:


1) L'isolement dû à l'urgence provoquée par Covid-19 . Tout comme cela a entraîné une forte augmentation de l'achat de cannabis léger, les gens qui, face au blocage et à l'incertitude quant au moment du retour à la «normale», ont grandi pour planter leurs plantes.


2) La récente décision des sections pénales conjointes de la cassation , qui stipule que, si la culture respecte certains paramètres tels que le nombre minimum de plantes, le fait que la culture est rudimentaire et qu'il est établi que le cannabis cultivé ne sera pas placé sur le marché, n'est pas un crime.


3) La campagne de campagne de désobéissance civile #Iocoltivo qui a déjà recueilli des milliers d'adhésions et met en évidence toute l'insensé du cadre réglementaire actuel et les avantages que l'autoproduction de cannabis et la légalisation en général pourraient apporter à notre pays.


Dans un moment d'incertitude pour l'ensemble du pays, dans lequel une crise économique sans précédent émerge , n'envisagez pas la légalisation du cannabis et des avantages économiques qu'il pourrait apporter , s'élevant à des milliards d'euros par an, est une attitude aveugle et irresponsable.