Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Italie :Feu vert pour les plants de cannabis sur le balcon

Cultiver du cannabis en intérieur pour un usage personnel n'est pas un crime. Des sanctions administratives subsistent. Quelques jours après la Journée mondiale de la marijuana, qui se tiendra le 20 avril, le véritable protagoniste de la réunion des États généraux du cannabis sera la peine 12348 déposée hier . Une décision historique car elle montre, pour la première fois, une ouverture de la Cour sur le sujet et dont le Parlement va maintenant prendre acte.

La Cassation United Penal Section, avec cette décision, donne le feu vert à la culture domestique de marijuana tant qu'elle est limitée à l'usage strictement personnel du cultivateur uniquement, à l'exclusion de l'utilisation du marché de la drogue. Dans un passage clé, la Cour note: « en ce qui concerne les activités de culture à petite échelle menées sous la forme domestique, qui, en raison des techniques rudimentaires utilisées, le petit nombre de les plantes, la quantité très modeste de produit pouvant être obtenue, l'absence d'indicateurs supplémentaires de leur inclusion sur le marché de la drogue, semblent destinées exclusivement à l'usage personnel du producteur ". Une décision qui établit clairement, une fois pour toutes, la non-répression de la production nationale pour un usage personnel. Non seulement c'est une bonne nouvelle pour ceux qui fument pour le pur divertissement, mais c'est aussi un message public qui met fin à la chasse aux semis sur le balcon . Maintenant, les exigences sont claires: peu de plantes, cultivées avec des moyens rudimentaires, pour obtenir une petite quantité à des fins exclusivement personnelles , à l'exclusion de leur inclusion sur le marché de la drogue. Ainsi, le véritable tournant, de la décision de la Cour, réside dans la quantité modeste obtenue de la culture domestique , dont elle tire l'impossibilité d'être utilisée pour le magasin. Mais il y a plus. La Cour a également saisi l'occasion pour apporter une précision supplémentaire: le régime de sanctions administratives (prévu par l'article 75 du décret présidentiel n ° 309/1990) reste applicable même dans le cas où la possession de stupéfiants destinée à exclusive à la consommation personnelle est obtenue par la culture domestique.