Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Maroc :CANNABIS, LE GOUVERNEMENT ACCEPTE D’EXAMINER DEUX PROPOSITIONS DE LOI

Deux propositions de loi relatives à la culture du cannabis viennent d’être déposées par le groupe du Parti authenticité et modernité (PAM) à la chambre des conseillers. Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, qui rapporte cette information dans son édition du week-end des 4 et 5 janvier, ces deux propositions de loi auraient reçu l’aval du gouvernement pour examen. L’information a été confirmée au quotidien par le conseiller Larbi Mharchi, qui a fait savoir que le gouvernement avait accepté l’examen des deux propositions de loi concernant la légalisation de la culture du cannabis et l’amnistie générale pour les cultivateurs poursuivis.



«Le gouvernement, en la personne du ministre de la Justice, a décidé de programmer les deux propositions de loi mercredi prochain», a-t-il affirmé, précisant que par la suite, le projet de loi concernant l’amnistie générale sera transféré devant la commission de la justice, alors que la proposition de loi relative à la légalisation de la culture de cannabis sera confiée à la commission des secteurs productifs à la Chambre des conseillers du parlement.




Le PAM, rappelle le quotidien, avait déjà proposé une proposition de loi en 2014 concernant l’amnistie générale pour les cultivateurs ainsi qu’un projet de loi relatif à sa légalisation. A cette époque, poursuit le quotidien, le parti du Tracteur avait mis en avant les intérêts des citoyens des régions, notamment le nord. L’objectif était également de combattre les trafiquants de drogue qui tirent profit de cette culture, au détriment du bien-être des cultivateurs.



Pour appuyer sa thèse, le Parti authenticité et modernité avait organisé une journée d’étude au parlement autour de la culture du cannabis en présence d’experts du domaine. Lors de cette rencontre, rappelle le quotidien, un expert suisse avait promis la construction d’une usine et l’achat de toutes les récoltes de cannabis dans la région. Cette usine utilisera le cannabis à des fins médicales et industrielles. Ce qui permettrait aux cultivateurs de vendre leurs produits et d’exercer leurs activités dans les champs dans le cadre de la loi.



Dans ce sillage, la création d’une agence pour la culture du cannabis a été également proposée afin de mettre en place un plan stratégique de nature à créer une économie alternative dans les régions connues historiquement par cette culture, encourager la recherche scientifique et les études dans ce sens. La société civile sera aussi impliquée par les campagnes de sensibilisation contre les dangers de la transformation de cannabis en drogue. Cette agence nationale pour la culture de cannabis sera implantée dans une région de culture du cannabis.