.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Nouvelle-Zélande : est désormais officielle, le 19 septembre, les citoyens décideront de légaliser

Seule la date manquait et le moment est venu. Le 19 septembre 2020 , lors des élections politiques, quatre millions d'électeurs néo-zélandais trouveront également une urne référendaire avec une question simple: "Soutenez-vous le projet de loi sur la légalisation et le contrôle du cannabis?"



Si le Oui l'emporte sur le Non, le projet de loi adopté par le gouvernement qui rassemble les travaillistes et les écologistes, présenté ces derniers mois par le ministre de la Justice Andrew Little, deviendra exécutif .


Chaque citoyen de plus de 20 ans peut acheter du cannabis dans des dispensaires (maximum 14 grammes par jour) et cultiver deux plantes pour la consommation personnelle ou un maximum de 4 pour la consommation familiale. La consommation dans les lieux publics, toute forme de publicité sur le cannabis ainsi que la production et la vente d'extraits à forte teneur en THC seront interdites.


Le projet de légalisation préparé par le gouvernement s'est fixé deux objectifs macro explicites. Comme indiqué dans un document officiel , l'objectif de la légalisation du cannabis est de remédier au bien-être des Néo-Zélandais et de réduire les dommages sociaux et sanitaires causés par la consommation de drogues et l'existence du marché illégal; réduire la consommation globale de cannabis, en particulier dans les segments les plus jeunes de la population, grâce à des services d'éducation et de contraste pour les employés et qui seront financés par le produit de la légalisation.