Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Philippine :Responsable de la lutte antidrogue Duterte démissionnent à la suite du scandale

Oscar Albayalde nie les allégations selon lesquelles il serait victime de trafic de drogue organisé par des agents corrompus en 2013




Des manifestants affichent des pancartes lors d'un rassemblement devant le siège de la police nationale philippine pour demander la démission du chef de la police qui prend sa retraite suite à des allégations de drogue.

Les manifestants organisent un rassemblement devant le siège de la police nationale philippine pour demander la démission du chef de la police qui prend sa retraite suite à des allégations de drogue. Une photographie: Bullit Marquez / AP

Aux Philippines, le chef de la police a démissionné après avoir été accusé par des accusations historiques au Sénat de protéger des policiers qui avaient revendu de la drogue confisquée et obtenu une partie des bénéfices.


Oscar Albayalde, chef de la police nationale philippine (PNP), s'est rapidement distingué en tant que responsable de la lutte antidrogue menée par Rodrigo Duterte à Manille avant la nomination de ce dernier à la présidence. Albayalde a nié les allégations.


Des milliers de personnes ont été tuées dans le cadre de la campagne de Duterte contre les drogues illicites. Amnesty International a qualifié cette entreprise d '"entreprise meurtrière à grande échelle" .




«Après mûre réflexion, j’ai pris la décision de quitter mon poste de chef du PNP, à compter d’aujourd’hui, et de passer au statut de non-devoir. J'ai soumis ma lettre d'intention au [secrétaire à l'Intérieur Eduardo Año], qu'il a acceptée et approuvée favorablement par le président », a déclaré Albayalde dans une adresse à la police lundi matin. Il arrive des semaines avant sa retraite prévue le 8 novembre.


L'allégation choquante découle d'un raid anti-drogue mené en 2013 dans la province de Pampanga, dans le centre de Luçon, alors qu'il était chef de la police provinciale. Il aurait prétendument tenté d'empêcher le licenciement d'officiers qui auraient capturé et caché plus de 100 kg de shabu, ou méthamphétamine, en guise de pot-de-vin à un suspect de drogue pour qu'il puisse s'échapper. Un gars d'automne a été arrêté à la place.


L

Un général de police à la retraite a fait cette révélation accidentellement lors d'une enquête du Sénat sur un autre sujet. Benjamin Magalong, chef à la retraite du groupe d'enquête et de détection criminelles, a déclaré qu'Albayalde avait demandé à intervenir dans l'enquête sur le raid. Les sénateurs ont poursuivi l'affaire et un autre général à la retraite, qui a enquêté sur le raid controversé, s'est avancé pour dire que Albayalde lui aurait dit qu'il «avait un peu» tiré des bénéfices.


L'enquête du Sénat a établi des irrégularités dans le raid controversé et a conclu que les rapports déposés par la police étaient incohérents. Il a également constaté que la police tardait à punir le personnel corrompu. Magalong a affirmé que les officiers impliqués dans le raid se voyaient attribuer des postes souhaitables sous Albayalde.


La démission d'Albayalde intervient après une conversation de week-end avec Año, à qui Duterte a ordonné d'enquêter sur les allégations portées contre lui.