.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Santé :Après l’hydroxychloroquine, la piste du cannabidiol

Dans la lutte contre le coronavirus, des chercheurs canadiens vantent les mérites de traitements à base de cannabidiol. Le CBD issu du chanvre permettrait de limiter l’entrée et le développement du SARS-CoV-2 dans les poumons.


coronavirus cannabidiol cbd

Des chercheurs espèrent créer des traitements préventifs contre le coronavirus à base de cannabidiol.


Après l’étude parue dans The Lancet, le Haut Conseil de la santé publique et l’Agence du médicament demandent l’arrêt des traitements à hydroxychloroquine et l’OMS suspend ses essais cliniques en cours. Si les propositions de traitements sont nombreuses, des chercheurs canadiens ont identifié treize extraits de chanvre pour prévenir l’infection.


Des chercheurs de Pathway Reasearch et Swysh, deux startups engagées dans la recherche sur le cannabis médical, en partenariat avec les universités de Lethbridge et de Calgary, se sont intéressées aux extraits de cannabidiol (CBD), l’un des 144 cannabinoïdes du chanvre.



De nombreux produits courants utilisent le CBD. Il s’agit du cannabinoïde le plus étudié aujourd’hui dans les pôles de recherche sur les cannabinoïdes pour ses propriétés anti-inflammatoires et anticancéreuses, et pour moduler l’expression de gènes. On le retrouve sous divers modes d’administration tels que l’huile de CBD, les capsules de CBD, ou encore les crèmes de CBD. Le cibdol est un bon exemple de ce types de produits.



Le cannabidiol inhibe les récepteurs du coronavirus

Le SRAS-CoV2 est transmis par des gouttelettes respiratoires, avec un risque de transmission via les aérosols et par contact. Il entre dans les cellules de l’hôte en s’attachant à une protéine présente à la surface des tissus pulmonaires, dans la muqueuse buccale et nasale, les reins, les testicules et le tractus gastro-intestinal : le récepteur ACE2. « La modulation des niveaux d’ACE2 dans ces tissus de passerelle peut s’avérer une stratégie plausible pour diminuer la sensibilité à la maladie », estiment les chercheurs.


Précisons que l’étude n’a pas encore été revue par les pairs. Les chercheurs ont ainsi identifié 13 extraits de cannabis sativa à fort taux de CBD qui modulent l’expression des gènes ACE2 et leurs niveaux de protéines dans les tissus cibles du SARS-CoV2. Les taux de CBD dans ces extraits varient de 1,88% à 11,5%, avec un ratio THC:CBD de 1:9 à 1:54. « Bien que nos extraits les plus efficaces nécessitent une validation à plus grande échelle, notre étude est cruciale pour l’analyse future des effets du cannabis médical sur COVID-19″, préviennent les chercheurs.


Les chercheurs imaginent déjà des traitements préventifs faciles à utiliser sous forme de rince-bouche et de produits de gargarisme pour la gorge. Des tests devront confirmer leur potentiel de réduction de l’entrée virale via la muqueuse buccale.