.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Santé :De nouvelles études montrent que la cannabis est efficace pour traiter les symptômes du COVID

Des chercheurs de l'Université de Caroline du Sud pensent maintenant que le THC de la marijuana pourrait être efficace contre les symptômes causés par le coronavirus basé sur un trio d'études. Dans chaque étude, le THC a aidé à prévenir une réponse mortelle du système immunitaire qui provoque le syndrome respiratoire aigu (SDRA) et stimulé les bactéries pulmonaires saines.



Les études ont été publiées dans Frontières en pharmacologie, le Journal international des sciences moléculaires, et la British Journal of Pharmacology. Le SDRA est considéré comme une maladie grave, potentiellement mortelle et empêche les poumons de fournir suffisamment d'oxygène aux organes du corps. Cela se traduit par des fluides entrant dans les poumons, ce qui aggrave le manque d'oxygène dans les systèmes internes. Le taux de mortalité du SDRA est de 38.5%.


Mais lorsque les scientifiques ont injecté du THC à des souris atteintes de SDRA, ils ont été choqués de constater à quel point les cannabinoïdes étaient efficaces pour réduire l'inflammation et les symptômes associés. Au cours des trois études qui comprenaient plus d'une douzaine d'expériences, 100% des souris ayant reçu du THC ont survécu.



«Nous travaillons sur les cannabinoïdes depuis plus de 20 ans et avons découvert que les cannabinoïdes tels que le THC sont hautement anti-inflammatoires,» a déclaré Prakash Nagarkatti, co-auteur de l'étude. «Ainsi, nos études soulèvent la suggestion passionnante de tester le THC contre le SDRA observé chez les patients COVID-19.»


La FDA publie des directives pour le transport des échantillons pendant le COVID-19

Photo de TravelCouples / Getty Images

Lorsqu'un patient atteint de coronavirus souffre SDRA, il peut produire le corps pour inonder l'organe de cytokines, ou «molécules de communication». Ces «tempêtes de cytokines» peuvent provoquer une inflammation rapide et entraîner une défaillance multi-organes entraînant la mort. Mais les chercheurs de Caroline du Sud ont décrit le THC comme un «agent anti-inflammatoire puissant» et ont empêché des dommages potentiels aux poumons.



Actuellement, il n’existe aucun médicament approuvé par la FDA pour traiter le SDRA en raison duquel le taux de mortalité est proche de 40% ». a déclaré le co-auteur de l'étude Mitzi Nagarkatti. «Nos études suggèrent que le THC est très efficace pour traiter le SDRA et, par conséquent, les essais cliniques sont essentiels pour déterminer si cela fonctionne.»


Il s'agit du premier travail de chercheurs américains qui note positivement la valeur thérapeutique de la plante de cannabis contre le COVID-19. Des études antérieures en Israël, cependant, rapportés dans les premiers essais cliniques qu'une combinaison de terpènes de cannabis et de CBD surpassait le principal traitement COVID-19 pour réduire l'inflammation liée au coronavirus.