.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Santé :Israël lance des essais cliniques pour soigner le Covid-19 avec du canna­bis

Des cher­cheurs israé­liens pensent que les proprié­tés anti-inflam­ma­toires du canna­bis pour­raient sauver des vies dans la lutte contre le Covid-19. Des essais cliniques ont donc été lancés pour essayer de trai­ter le virus à l’aide de canna­bis, rappor­tait The Legal Exami­ner mercredi 22 avril.

Deux entre­prises phar­ma­ceu­tiques en Israël ont lancé des essais cliniques pour déter­mi­ner si le canna­bi­diol (CBD), un canna­bi­noïde aux proprié­tés séda­tives présent dans le canna­bis, est suscep­tible d’em­pê­cher des décès chez les malades du Covid-19. Le CBD est testé en asso­cia­tion avec d’autres trai­te­ments à base de stéroïdes notam­ment. « Nous esti­mons que notre trai­te­ment à base de CBD peut renfor­cer le trai­te­ment actuel des patients qui se trouvent dans des condi­tions poten­tiel­le­ment mortelles », a déclaré David Bass, fonda­teur et direc­teur de STERO Biotech, dans un commu­niqué publié sur la plate­forme iCAN, dédiée à la recherche canna­bique en Israël. Selon les méde­cins, ce n’est dans certains cas pas le virus lui-même qui tue les malades, mais la réponse immu­ni­taire de notre orga­nisme face à celui-ci. Les cyto­kines, des protéines du système immu­ni­taire, sont déployées en trop grand nombre lors d’ « orages de cyto­kines » que l’or­ga­nisme ne supporte pas, entraî­nant ainsi la mort du patient. C’est là que le CBD entre en jeu. Selon les cher­cheurs israé­liens, la molé­cule de canna­bis pour­rait, grâce à ses proprié­tés anti-inflam­ma­toires, dimi­nuer la réponse immu­ni­taire de l’or­ga­nisme et les risques de ces orages. Ils pensent que l’as­so­cia­tion de CBD et de stéroïdes frap­pe­raient le Covid-19 avec une double dose d’anti-inflam­ma­toire, permet­tant ainsi de sauver plus de vies. Pour l’ins­tant, rien ne confirme cette étude puisque les recherches viennent à peine de débu­ter. Les méde­cins ne savent pas encore si le CBD se révè­lera utile dans la lutte contre le coro­na­vi­rus et recom­mandent malgré tout d’évi­ter la consom­ma­tion de canna­bis ou toute autre forme d’auto-médi­ca­tion.