.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Santé :Le cannabis réduit drastiquement le risque des gros buveurs de développer une maladie du foie

LE CANNABIS COMME BOUCLIER CONTRE LES MALADIES LIÉES À L’ALCOOL

Il est important de commencer par dire une chose : le cannabis, au même titre que l’alcool, a des effets importants sur notre corps et notre système interne. Plusieurs études ont montré dans le passé que le mélange des deux était peu recommandable, le cannabis amplifiant les effets de l’alcool et empêchant le rejet par vomissement. Néanmoins, une étude américaine très récente démontre que l’herbe peut avoir des effets bénéfiques sur le foie (organe qui sert à évacuer l’alcool ingéré). Il va sans dire que ce n’est pas une invitation à enquiller des shots après avoir fumé un joint.



L’étude a révélé que les buveurs fumant de l’herbe avaient nettement moins de chances de développer des maladies du foie. Cela comprend l’hépatite, la cirrhose, la stéatose et le carcinome hépatocellulaire ainsi que certains cancers du foie. Les dossiers de 320 000 patients ayant des antécédents de consommation abusive d’alcool ont été examinés par des chercheurs de l’Institut national de recherche scientifique de l’Université du Québec. Terence Bukong, hépatologue et chercheur principal de cette étude, s’explique : « Nous avons constaté que les gens dépendants au cannabis sont en réalité beaucoup plus protégés contre les maladies alcooliques du foie ». Les chiffres sont clairs : les gros buveurs non-fumeurs d’herbe ont 90 % de chance de développer une maladie du foie alors que ceux qui consomment en plus du cannabis léger n’ont que 8 % de chance. Quant aux personnes dépendantes au cannabis qui boivent beaucoup, la probabilité tombe à 1,36%.