.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Santé :Le cannabis, un remède naturel contre l’arthrose

Le cannabis est un remède ancestral utilisé depuis la nuit des temps contre les douleurs chroniques.

L’arthrose est une maladie particulièrement courante dont les traitements conventionnels peinent à soulager les symptômes les plus invalidants. De nombreux patients se tournent donc avantageusement vers le cannabis médicinal.

Les preuves scientifiques s’accumulent attestant de l’effet antalgique des cannabinoïdes dans le traitement de la douleur engendrée par l’arthrose.




Une efficacité scientifiquement prouvée

Comment utiliser le cannabis médicinal contre l’arthrose ?

L'arthrose (ou ostéoarthrite) est la forme la plus courante de l'arthrite, terme qui regroupe plus d'une centaine de maladies des articulations et des tissus environnants (comme la polyarthrite rhumatoïde). En fait, c'est le trouble musculosquelettique le plus répandu puisque la majeure partie de la population le contractera à mesure qu'elle vieillira.


Cette maladie dégénérative consiste en l'usure des cartilages protégeant l'extrémité des os, évitant que ceux-ci ne frottent les uns contre les autres au niveau des articulations. Cette usure rendant les os vulnérables, elle génère douleur, gonflement et raideur. Mais l'arthrose peut aussi affecter les tendons, les ligaments et la membrane synoviale (sorte de poche retenant le liquide synovial qui joue un rôle de « lubrifiant » des articulations). Les parties du corps qui y sont le plus sensibles sont les mains, les genoux, les hanches et la colonne vertébrale dont les mouvements se voient entravés par une rigidité toujours plus invalidante.


Si l'âge est un facteur de risque déterminant, il ne faut pas en déduire que l'arthrose n'affecte pas les jeunes. Ceux-ci sont d'ailleurs de plus en plus atteints. Les lésions traumatiques et l'obésité sont d'autres facteurs de risques importants qui ne sont pas spécifiques aux personnes âgées, loin de là. En fait, plus on sollicite les articulations, plus importants sont les risques de développer de l'arthrose, quel que soit l'âge.


Le cannabis médicinal comme remède

Face à cette maladie chronique, les médecins sont fort démunis et ne peuvent proposer aux patients que des antalgiques et des anti-inflammatoires destinés à soulager leurs souffrances. Malgré leur incontestable efficacité, ces traitements présentent des effets secondaires particulièrement indésirables : les opioïdes génèrent des addictions, tandis que les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent causer ulcères, acidité gastrique et troubles hépatiques.




Le cannabis médicinal met en œuvre deux principes actifs complémentaires dans le traitement des principaux symptômes de l'arthrose que sont l'inflammation et la douleur : le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol).


Le CBD inhibe les médiateurs de l'inflammation qui provoquent rougissements, gonflements et raideurs, en même temps qu'il apaise les spasmes musculaires.

Le THC soulage les douleurs. À mesure que la maladie progresse et que l'espace intra-articulaire se réduit, les douleurs neuropathiques augmentent. Le THC interagit avec les récepteurs cérébraux qui régulent la perception de la douleur, notamment cette douleur neuropathique qui, n'étant pas inflammatoire mais nerveuse, irradie des pans entiers du corps.

Le THC agit aussi comme un sédatif qui permet au patient de trouver le sommeil malgré une souffrance parfois très intense. Il lui permet aussi de demeurer endormi même en cas de mouvement causant une douleur qui, en temps normal, l'aurait réveillé.

Une efficacité scientifiquement prouvée

L'une des études les plus récentes attestant des capacités analgésiques des cannabinoïdes en cas d'arthrose – publiée dans Current Opinion in Pharmacology sous le titre Cannabis and Joints: Scientific Evidence for the Alleviation of Osteoarthritis Pain by Cannabinoids – souligne l'insatisfaction générée par les médicaments conventionnels auprès de près de 60 % des patients, insatisfaction causée par des effets secondaires jugés trop invalidants. D'après l'étude, c'est justement là que réside l'intérêt du cannabis, ce remède capable de soulager les souffrances sans engendrer d'effets secondaires.


Jouissant d'une capacité de mouvement plus ample et endurant des douleurs moindres, les patients traités au cannabis médicinal souffrent moins de limitations que les autres dans leur vie quotidienne. C'est d'autant plus vrai que le cannabis n'agit pas uniquement comme anti-douleur : stimulant le système immunitaire, il aide aussi à la réparation des dommages cartilagineux causés par l'arthrose. Outre le soulagement des douleurs chroniques, il permet donc de réduire la fatigue et de ralentir la progression de la maladie.




Comment utiliser le cannabis médicinal contre l'arthrose ?

La combinaison des principaux principes actifs présents dans le cannabis s'avèrera particulièrement efficace, surtout si vous optez pour un produit à large spectre. Le marché cannabique regorge de fleurs et huiles aux proportions équilibrées de THC et de CBD (1:1) qui apportent tous les bienfaits mentionnés plus haut. Cette haute teneur en CBD est nécessaire puisqu'elle permet de réduire les effets psychotropes provoqués par le THC, comme l'euphorie ou la paranoïa. Pour définir les doses respectives de THC et de CBD qui vous conviennent le mieux, adressez-vous directement à votre médecin ou à un spécialiste.


Les patients réticents à l'idée de fumer le cannabis peuvent avantageusement se tourner vers les huiles ou crèmes CBD qui ont déjà fait les preuves de leurs capacités thérapeutiques contre l'arthrose. Les cannabinoïdes présents dans le cannabis ne sont pas solubles dans l'eau mais ils le sont dans les graisses et les dissolvant organiques. Appliqués ainsi sous forme d'onguent, ils pénètrent donc aisément la peau, elle-même parsemée d'abondants récepteurs endocannabinoïdes avec lesquels ils interagissent pour apaiser les douleurs.