Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Société :En Quarantaine boom de sex toys, cannabis light et Netflix

La crise économique générée par le verrouillage est là pour tous. Alors que le pays tente de redémarrer et voit au 4 mai le début d'une possible reprise, certes partielle, de certains secteurs, pour d'autres entreprises celle de la quarantaine a été une période, économiquement parlant, décidément florissante.



Ce sont trois branches attribuables toutes au secteur du divertissement , au moins dans le sens le plus varié du terme et dans ses facettes les plus diverses. Avec des chiffres qui ont été confirmés par des détaillants individuels et des études de marché, un secteur qui a connu son essor au cours de cette période est certainement celui du cannabis léger. Comme l'a indiqué à Open deux entrepreneurs du secteur, Stefano Mei et Roberto Calia, le marché de la vente en ligne a pratiquement quadruplé, compliquant évidemment les difficultés à trouver du cannabis non légal et via les canaux habituels mais différents: "J'ai créé le site à la mi-mars, exactement une semaine après le dpcm qui a sanctionné le verrouillage en Italie. Notre e-commerce a littéralement "explosé", nous n'étions pas prêts pour toutes ces demandes ".


Un autre secteur en forte croissance a été celui des jouets sexuels : la nouvelle s'était déjà répandue vers le début du mois, mais à la mi-avril les chiffres confirmaient encore plus le nombre d'achats effectués. Comme l'a confirmé le magazine Rawstory, les ventes de jouets pour adultes dans des pays allant du Danemark à la Colombie et à la Nouvelle-Zélande ont littéralement explosé.


De toute évidence, les services de streaming en ligne, tels que Netflix, étaient les maîtres, qui ont enregistré une nouvelle augmentation de leurs utilisateurs: au premier trimestre de l'année, il y en avait 15,8 millions, soit plus du double par rapport aux prévisions. Et même Amazon, malgré les difficultés de livraison, a vu sa fiabilité récompensée: alors qu'une partie de l'économie souffre, certains géants mais aussi les petits commerçants s'en réjouissent. La hausse des actions calculée depuis le début de l'année d'Amazon est de 28%, Netflix de 32%.