.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Sport :Les combat­tants de l’UFC peuvent main­te­nant fumer de la weed sans problème

L’Ul­ti­mate Figh­ting Cham­pion­ship (UFC), la plus grande ligue mondiale de MMA, et l’agence améri­caine anti­do­page ont annoncé jeudi que la marijuana ne serait plus inter­dite aux combat­tants. Les règles en vigueur depuis le 1er janvier ne punissent plus les athlètes testés posi­tifs pour le canna­bis, rappor­tait USA Today le 14 janvier.






Aupa­ra­vant, les athlètes n’étaient testés pour la marijuana qu’en compé­ti­tion, avant le combat. Des seuils étaient en place et un test posi­tif au-dessus de cette limite entraî­nait une viola­tion des règles anti­do­page. Désor­mais, les combat­tants ne seront plus punis pour avoir été testés posi­tifs à la weed, à moins que « d’autres preuves démontrent que la substance a été prise à des fins d’amé­lio­ra­tion des perfor­mances ».


« Bien que nous voulions conti­nuer à empê­cher les athlètes de concou­rir sous l’in­fluence de la marijuana, nous avons appris que les niveaux sanguins et/ou urinaires de THC ont peu ou pas de corré­la­tion scien­ti­fique avec l’af­fai­blis­se­ment des facul­tés », a déclaré Jeff Novitzky, vice-président senior de l’UFC pour la santé et la perfor­mance des athlètes, dans un commu­niqué. « L’es­sen­tiel est qu’en ce qui concerne la marijuana, nous nous soucions de ce qu’un athlète a consommé le jour d’un combat, pas des jours ou des semaines avant un combat », a-t-il précisé.

Novitzky note que sur la base des discus­sions avec les athlètes, un pour­cen­tage impor­tant de combat­tants consomme du canna­bis, plutôt à des fins médi­cales que récréa­tives. « Beau­coup l’uti­lisent pour le contrôle de la douleur, l’anti-anxiété, ou pour dormir, au lieu de drogues plus dange­reuses et plus addic­tives », dit-il, ajou­tant que « cela n’a aucun effet sur une compé­ti­tion le samedi soir, donc c’est la bonne déci­sion. Je suis vrai­ment enthou­siasmé par cette révi­sion et ce chan­ge­ment de poli­tique spéci­fique. » Mike Tyson avouait récem­ment qu’il fumait toujours avant ses combats, et on ne peut pas dire que ça l’a ralenti.