.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Tourisme :Une idée pour l'été ? Un labyrinthe dans le chanvre à Daussois

Cela fait plusieurs dizaines de minutes que Manuela, 8 ans, se fraie un chemin dans le labyrinthe : "C’est au moins la troisième fois que je passe par ici. Tout à l’heure, avec Ségolène, notre animatrice, on était là-bas, tout au fond. Maintenant, je ne sais même plus où est le début. Mais je pense que c’est par là". Avec son petit sac sur le dos, Manuela fait penser à Dora l’exploratrice. Elle avance d’un pas sûr à travers les étroits chemins tracés au milieu des plantes qui atteignent 3 mètres de haut : "On nous a dit que c’était du chanvre. Ségolène nous a dit que ça avait l’odeur du cannabis mais moi, je ne sais pas ce que c’est. On aurait dû faire comme Ariane, et tirer un fil pour retrouver la sortie… Mais je crois que c’est par là !".


Cela fait deux ans que Sabrina Plisnier développe la culture du chanvre à Daussois. Une plante dont la moindre partie peut être exploitée. Le labyrinthe, c’est avant tout une manière de faire connaître cette culture : "Toutes les parties de la plante sont exploitées. Avec les tiges, on obtient une fibre qui est utilisée dans les textiles, comme isolant, comme matériaux de construction. Les graines servent à faire de la farine, de l’huile, de la semoule, des cosmétiques, notre bière. On l’utilise aussi pour faire du papier, cela pourrait limiter la déforestation. Le chanvre est aussi utilisé pour l’alimentation du bétail. On en fait aussi du biocarburant… Ici, on a un hectare pour le labyrinthe. On exploitera la fibre. Mais nous avons 10 autres hectares de culture de chanvre que nous exploiterons pour tous les débouchés".


Le chanvre n’est pas du cannabis


Le chanvre agricole est une plante cousine du cannabis. Mais la teneur en THC, la substance psychotrope, est minime dans les fleurs qui se développent sur la plantation de Sabrina : "Ca, je peux le garantir ! Nous sommes en période de floraison et les connaisseurs associeront l’odeur à celle que dégage le cannabis. On a connu des vols, mais ceux qui nous ont volés seront très déçus ! Nos plans sont absents des principes "récréatifs" du cannabis. La loi belge ne permet d’ailleurs pas d’exploiter notre culture pour la production de CBD. Une substance issue de la fleur de chanvre et utilisée en parapharmacie pour les problèmes dermatologiques. Connue aussi depuis quelque temps en tant que produit à fumer. Nos produits doivent être fabriqués à l’étranger".


Le CBD est une substance également exploitée comme substitut au cannabis et dont l’utilisation fait débat.


Jusqu’à fin août



La fin du cycle de production du chanvre arrivera à la fin de l’été. C’est à ce moment qu’il faudra récolter et faire disparaître le labyrinthe jusqu’à l’été suivant. Une cueillette des fleurs sera organisée un peu avant la fin du mois et vous en repartirez peut-être avec un masque en fibre de chanvre. Après avoir goûté les nombreux produits issus de la culture du chanvre. Les graines et l’huile sont un délice ! Parole de gastronome ! Toutes les infos se trouvent sur le site www.bbgreenlab.be