.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

USA :DU CANNABIS POUR RELANCER L'ÉCONOMIE , LE PLAN DU GOUVERNEUR DU NEW JERSEY

Lorsqu'ils se rendront aux urnes pour l'élection présidentielle américaine, le 3 Novembre, les électeurs ne devront pas seulement choisir entre Donald Trump et Joe Biden. Des scrutins locaux seront aussi organisés, comme dans l'Etat du New Jersey où se tiendra un référendum sur légalisation du cannabis. En faveur de laquelle milite le gouverneur local, Phil Murphy.



Le démocrate estime que cela serait «ce qu'il y a de plus intelligent à faire», comme il l'a déclaré au New Jersey Globe. «Nombre de dirigeants bien intentionnés ont leurs raisons pour s'opposer à la légalisation, et nous prenons leurs objections avec sérieux. Mais l'évidence pointe vers une réalité limpide, que c'est ce que nous devons faire pour rendre notre Etat plus fort et plus juste.»


Le gouverneur a ainsi estimé que la légalisation réduirait les discriminations, rappelant que «les crimes liés à la consommation de cannabis sont la principale raison pour laquelle de jeunes personnes de couleur se retrouvent pris dans notre système judiciaire».


UNE SOURCE DE REVENUS CONSÉQUENTE

Mais Phil Murphy a d'autres idées en tête. Dans un pays et une région plombées par le coronavirus, il compte sur les revenus conséquents que générerait une nouvelle industrie du cannabis légal pour relancer l'économie. «Il s'agit d'un potentiel revenu significatif et durable pour l'Etat, et une source de croissance», a souligné le gouverneur. «La légalisation créerait des opportunités de croissance massives, des créations d'emplois, et de nouveaux revenus fiscaux.»


«Nous avons cette opportunité de légaliser l'usage de cannabis pour les adultes ici dans le New Jersey, et j'ai besoin de votre aide pour que cela arrive», avait-il déclaré au cours de la campagne.



Dans un premier temps, le texte visant la légalisation était passé par la voie législative, mais en l'absence d'accord politique, il avait été décidé de soumettre la question aux électeurs par référendum.



De nouvelles négociations seraient alors menées pour déterminer les modalités concernant la manière dont l'industrie du cannabis légal fonctionnerait.