.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

USA :En Californie, du cannabis commercialisé par des femmes, pour les femmes

"Je pense que l'on devrait commencer avec un peu de mangue et de CBD», annonce Jessica Assaf, carré blond et robe colorée, en accompagnant sa parole d'un plateau de fruits et d'un joint roulé bien serré.




L'instagrameuse-cheffe d'entreprise raconte à ses camarades le lien chimique entre le fruit sucré et la plante «magique», un composant nommé terpène, qui rend le mélange des deux exquis, renforce la sensation de flottement et la rend plus durable –une astuce de «stoneuse» aguerrie, donnée par celle qui a fondé le compte Cannabis Feminist ainsi qu'une entreprise de produits au CBD (nom court du cannabidiol, un relaxant présent dans le cannabis mais non psychoactif).


À ses côtés, une douzaine de femmes consommatrices régulières de cannabis sont réunies pour discuter des effets bénéfiques de cette plante, sur leur corps comme sur leur vie. Diminution du stress, hausse de la libido, fin des insomnies, toutes témoignent d'un changement radical, mis en avant par le slogan et thème de cette rencontre: «Plants not pills» («Des plantes, pas des médocs»).


Sous le haut patronage du rappeur et grand prêcheur du cannabis Snoop Dogg, cette émission intitulée «Queens of the Stoned Age» (ensuite transformée en podcast) avait pour but de donner la parole aux femmes, souvent exclues de l'univers très masculin de la culture weed.




Si le ton de l'émission se veut branché et détendu, le message passe quand même: le cannabis aide ces femmes à se sentir mieux, dans toutes les facettes de leur quotidien.