.
Weedyland Market 1024X500.png

WEEDYLAND TIMES

Sport :La NBA de plus en plus «verte»: le cannabis hors de la liste des substances interdites

Il s'agit d'une décision temporaire, mais toutes les conditions sont réunies pour qu'elle devienne définitive. La National Basketball Association (NBA), la ligue américaine de basket-ball, la plus connue et la plus suivie au monde, a décidé de retirer le cannabis de la liste des substances interdites . D'autres organisations sportives de premier plan aux États-Unis, comme la MLB (baseball) et la NFL (football américain), avaient également fait des choix similaires ces derniers mois.



Le championnat de basket-ball d'outre-mer reprendra officiellement le 31 juillet, après la longue pause forcée due au coronavirus. Comme toujours, il le fera avec style, avec une nouvelle solution. L'ensemble du cirque sera transféré au complexe ESPN Wide World of Sports , au Walt Disney World Resort à Orlando, en Floride. Les joueurs, les entraîneurs, le personnel et les compagnons se déplaceront pendant des semaines (des mois pour les équipes qui progresseront le plus en séries éliminatoires) dans la soi-disant "bulle".


Ici, ils seront soumis à des contrôles étroits et fréquents de leur état de santé , notamment en ce qui concerne la possibilité de contagions de Covid-19, qui, dans de nombreux États américains, continue de voyager sans être dérangé et fait des centaines de victimes par jour.


Evidemment, parallèlement à eux, des contrôles antidopage seront effectués et, depuis 1983, ceux concernant les substances interdites telles que la cocaïne, la MDMA, les opiacés et l'héroïne. Ce sont des procédures très fréquentes dans les environnements NBA et au fil des ans, de nombreux joueurs ont été punis et suspendus pour avoir été testés positifs, qui sont effectués au hasard et sans aucune sorte d'avertissement.


Par exemple, en février dernier, un mois avant la suspension, le gardien des Hornets de Charlotte, Malik Monk, a été suspendu indéfiniment pour avoir été testé positif. En 2019, le gardien des Indiana Pacers Tyreke Evans a également été détourné des champs pendant deux ans.


Mais cette fois, la nouveauté sera précisément d'exclure le cannabis - également à des fins récréatives - de la liste des substances interdites. De plus, la décision suit le processus de légalisation de la marijuana qui opère depuis de nombreuses années dans de nombreux États américains et la même approche des dirigeants de la ligue, à commencer par le commissaire Adam Silver , connu pour ses positions progressistes, et par Michele Roberts , directeur exécutif de la ligue, qui a prédit comment les politiques sur le cannabis changeront définitivement d'ici la fin de 2020.


Peut-être aussi en raison du fait que, sans surprise, mercredi matin, Cresco Labs , une société opérant dans le monde du cannabis, a annoncé que Roberts a été nommé directeur de la société. Il convient de noter qu'un bon nombre d'anciens joueurs de la NBA se sont engagés et investis dans l'industrie du cannabis, d'Al Harrington à Cliff Robinson et Cuttino Mobley.